AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Caféïne et Nicotine dit Dolly | Dolly|

Aller en bas 
AuteurMessage
Andrea Marks
¤~New~¤
avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 36
Song du moment : Pas de coup de coeur pour le moment
Age de votre PersO : 24
Date d'inscription : 04/09/2007

Hot Panel
Péché Capital: Orgueil
Hot line:
95/100  (95/100)
Hot Link:

MessageSujet: Caféïne et Nicotine dit Dolly | Dolly|   Mar 25 Sep - 20:58

    Nicotine et caféine.
    Quel beau résumé des plus grandes addictions du jeune homme qui tentait vainement d’arrêter de fumer et qui pour se faire, consommait bien plus encore de cappuccino auxquels il ajoutait encore et encore du sucre et dans lesquels il trempait encore et encore toute sorte de biscuit, gateaux, muffins ou autre.Vive la natation n’est ce pas ? Apparemment, il semblerait qu’elle souffre du même genre de vices…du moins, il aurait sans doute l’occasion de se rendre compte dans les minutes à venir puisqu’elle venait d’accepter, a priori de bon cœur, son invitation à prendre un café, bien qu’elle était son dû du jeu précédent n’est ce pas ? Il lui adressa donc un sourire satisfait mais loin d’être prétentieux lorsqu’elle l’appela bel inconnu, en clin d’œil à la façon dont lui il l’avait appelé.Le Dvd à la main, il s’approcha du comptoir où il connaissait bien le vendeur et lui tendit le DVD :


    « Hep » lança Andrea en tapant dans la main de celui-ci « et un Marlboro, un light et un stimorol s’il te plait. »

    Le vendeur acquiesça après avoir saluer son meilleur client et tendit un petit sac comprenant la commande du jeune homme qu’il salua de la sorte : « Voila Andrea, ça fera . … »
    Il régla, et entraina la jeune femme à l’extérieur :


    « A mon tour de choisir non ? qu’en dites vous ? Je vous emmène dans un endroit où les cafés sont bien meilleurs qu’au Starbuck et avec une ambiance particulière bien plus agréable parce que plus intimiste peut-être. Rien de mieux pour deux inconnus… »

    Il n’ajouta rien, et n’avait pas du tout l’intention de lui demander ce qu’elle en pensait, c’était chacun son tour.
    Elle avait choisir le film et sa compagnie, il choisissait l’endroit.
    Il sortit alors de son sac le paquet destiné à la jeune femme en lui lança l’une de ses petites remarques comme il avait le secret, comme ses slogans de publicités qu’il inventait, où qu’il allait puiser dans les expressions communes et connues de toute comme celle-ci :


    « Chose promise Chose dûe Mademoiselle… »

    Un signe de tête accompagna son geste et durant le trajet qui les menait la où il l’avait souhaité, il lui posa un semblant de question, qui a priori, ne semblait pas en être une :

    « Vous savez que je pensais être le seul a connaître cette vidéothèque ? Et depuis le temps que je viens, c’est la première fois que j’y rencontre quelqu’un comme vous.»

    Quelqu’un comme vous…
    En voici donc une remarque qui veut tout dire et rien dire à la fois….était-ce encore une façon de lancer le jeu ? Allait-elle relever ou non cette petite remarque qui sortie de son contexte n’avait pas grand sens ?
    Elle n’eut pas vraiment le temps de répondre. Ils étaient déjà devant le piano bar où il avait l’intention de l’emmener. Lorsque l’on passe devant ce « piccolo bar », le seul avertissement que l’on peut vous donner est de pas vous fier aux apparences. En effet, purement mitoyen, la façade de ce petite café ne s’étend pas particulièrement sur une grande surface par rapport à la rue où il est situé. Fait de brique parfaitement rouge, il est comprend de grandes vitrines qui, contrairement à ce que l’on pourrait croire n’offre pas une vue direct sur l’intérieur du bar, mais sur un piano mécanique tel qu’on pouvait les voir à l’époque des westerns et des saloons.


    « Je vous en prie » invita-t-il la jeune femme à juger de l’intérieur par elle-même, et prioritairement. Il était galant et connaissait les lieux.

    Malgré sa petitesse d’apparence, lorsqu’on entre à l’intérieur, on reste souvent bluffé par son étendue et la luminosité qu’offre la magnifique coupole qui prend la place du plafond dans tout l’avant du café.
    Cette lumière viviante fait briller les différentes vitrines qui servent de décoration et le bar en bois sculpté et vieilli où notre cher Will Fisher servira les personnes qui ont préféré s’installer au comptoir, sur les tabourets de bois clair, recouvert d’un tissus rouge bordeaux. Derrière des vitrines en verre verrouillée par de petits cadenas s’exposent violons, violoncelles, flûtes, saxophone ou clarinette… De vieilles partitions jaunies, sont également conservées sur des lutrins derrière ses mêmes vitrines fermées. Lorsque l’on est dos au comptoir, des tables de bois clairs sont disposés ça et là dans l’avant salle où trônent un menu pour chacune des personnes qui pourraient y prendre place. Les murs, de cette avant salle, sont recouverts de magnifiques draps bordeaux, du même tissus qui a servi à recouvrir chacune des chaises ou tabouret du « piccolo bar ».


    « Libre à vous de choisir où vous souhaitez vous asseoir…..chacun son tour n’est ce pas ? »

    Et il attendit donc qu’elle donne soit son impression, soit qu’elle s’installe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolly Bergman
¤~New~¤
avatar

Féminin
Nombre de messages : 27
Age : 28
Song du moment : The Greatest - Cat Power
Age de votre PersO : Presque 22 ans.
Date d'inscription : 01/09/2007

Hot Panel
Péché Capital: Envie
Hot line:
50/100  (50/100)
Hot Link:

MessageSujet: Re: Caféïne et Nicotine dit Dolly | Dolly|   Mar 25 Sep - 22:34

Hmm, trop d'addictions pour une seule et frêle petite personne... Nicotine & Caféine étaient connus pour ne pas faire bon ménage. Malgré tout, Doll' ne pouvait tout bonnement pas se passer de son café du matin, et encore moins de sa clope du midi. Elle n'était pas non plus du genre à fumer cigarette sur cigarette, mais devait avouer qu'en période de forte anxiété, elle avait tendance à doubler sa consommation normale.
Doll' remarqua finalement que le bel inconnu connaissait le vendeur, il devait donc être un habitué, et donc probablement un cinéphile. Beaucoup de suppositions, dont elle espérait qu'elles s'avéraient justes. Elle-même était fana de cinéma, et appréciait les garçons cultivés avec un minimum de références cinématographiques. Elle appréciait plus particulièrement les films d'auteurs européens, mais n'était pas pour autant sectaire. Doll' pouvait aussi se divertir devant une comédie américaine stupide, frissonner devant un film d'horreur, et être tenue en haleine par une grosse production à succès.
Evidemment, elle ne put passer à côté de la façon dont le vendeur venait d'appeler le jeune homme. Andrea... C'était ravissant. Elle adorait les prénoms mixtes, et celui-ci plus particulièrement. La sonorité du "e" et du "a" à la suite était agréable, douce et légère. A homme charmant prénom charmant ! Il l'entraîna donc vers la sortie, et lui proposa de l'emmener dans un petit café cosy plus "intimiste", comme il le disait. Très bien, c'était à son tour de choisir, et ça lui convenait à merveille. Il semblait lire en elle comme dans un livre ouvert. Doll' adorait les petits cafés calmes et chaleureux, qu'elle préférait cent fois mieux que les énormes Starbucks bruyants - même si elle s'y rendait de temps à autre, parce qu'ils étaient tout de même bien pratiques.


- Ambiance particulière et intimiste... Je dois avouer que vous misez juste. Très bon choix, je ne peux que l'approuver, Andrea.

Doll insista bien sur le "Andrea", qui clôturait sa phrase en beauté. Elle voulait lui montrer que rien ne lui échappait, et que sur ce coup là, elle avait une longueur d'avance. Elle en connaissait plus sur lui qu'il n'en connaissait sur elle... La jeune femme adressa au jeune homme un sourire amusé et un regard pleins de sous-entendu qui signifiait clairement qu'elle gardait le contrôle de la situation. Elle savait son prénom, maintenant...
Dolly attrapa le paquet de cigarette que lui tendit le jeune homme, lui adressa un vague signe de tête en guise de remerciement, et le gratifia, en prime, d'un charmant sourire.
Finalement, elle le suivit en direction du café, et lui avoua qu'il pensait être le seul à connaitre cette vidéothèque. Evidemment qu'il n'était pas le seul. Elle ne releva pas ce détail insignifiant, mais remarqua le terme "quelqu'un comme vous". Qu'entendait-il par là ? Doll devait avouer que ça l'intriguait. Elle n'eut même pas le temps de la réflexion qu'ils étaient déjà arrivés devant le petit café. L'extérieur était très simple, la façade de brique rouge banale, et la devanture un peu vieillotte. Mais cela faisait un charme indéniable au lieu. Dolly entra dans le fameux café, et fut étonnée de voir que la pièce était étonnamment lumineuse. L'intérieur était tout bonnement splendide. Les fauteuils ornés de velours rouge bordeaux presque poussiéreux, les instruments divers et variés et les menus en papier jaunis... Ca sentait presque l'usure, le vécu, et Dolores adorait ça. Elle aimait les lieux chargés de souvenirs, avec un passé, une âme, et le "Piccolo Bar" était la parfaite illustration du café idéal où on se sent bien. Elle aurait pu passer des heures dans un lieux de ce genre, à fumer et à déguster un thé en lisant un bon bouquin, les oreilles ravies par une ambiance jazzy à souhait. Hmm, elle était déjà tombée sous le charme du lieu... Et plus encore...
Doll se dirigea vers le bar, et grimpa sur un petit tabouret en bois. C'était peu isolé, mais vu que le café était vide, ils pourraient être tranquilles. Elle adorait s'installer au bar, regarder les serveurs fourmiller derrière le comptoir... Et il était plus simple de rencontrer des gens.
Après avoir analysé le lieu en détail, elle reporta son attention sur le jeune homme, plongeant ses yeux noisettes dans les siens, sombres et rayonnants.


- Dites-moi, qu'est-ce que vous entendiez par "quelqu'un comme vous" ?

Doll fit exprès de ne pas évoquer le lieux, elle voulait en venir aux faits, et sa déclaration précédente l'intriguait. Elle croisa du regard le barman - sûrement le patron - un vieil homme bedonnant avec un air de jazzman plutôt amusant, et passa la commande.

- Mon addiction à la caféine me forcerait à prendre un café serré... Mais je sens qu'un Bloody Mary me tente plus. Histoire de bien commencer la soirée.

Encore une fois, Dolly se montrait plutôt surprenante. Elle avait vraiment envie d'un bon cocktail, et elle raffolait des Bloody Mary. Bien qu'elle ne soit pas une grande consommatrice de boissons alcoolisées, elle devait avouer qu'un petit cocktail de temps en temps ne lui déplaisait pas. Et tant qu'à boire de l'alcool, autant miser sur les alcools forts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sydneyrocks.azurforum.com
Andrea Marks
¤~New~¤
avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 36
Song du moment : Pas de coup de coeur pour le moment
Age de votre PersO : 24
Date d'inscription : 04/09/2007

Hot Panel
Péché Capital: Orgueil
Hot line:
95/100  (95/100)
Hot Link:

MessageSujet: Re: Caféïne et Nicotine dit Dolly | Dolly|   Mar 25 Sep - 23:24

    S’il avait misé juste par rapport à la description qu’il lui faisait du Piccolo bar, s’il était sur de ne pas se tromper par rapport à son choix, il n’avait pas prévue que sa pseudo-popularité auprès de son fournisseur de DVD allait lui faire perdre cette avance qu’il avait pu avoir sans qu’elle ne s’en rende réellement compte.
    Il ne s’était pas laissé démonter par son goût du jeu, de l’a priori et ce côté indécis doublé du regard hésitant qu’elle offrait à ces allusions, à son attitude et à ses mouvements.
    Seulement voila, lui qui aurait espéré conserver l’anonymat de son prénom puisque peu important pour lui, il fut déçu de l’entendre prononcer son prénom…déçu mais amusé en même temps.
    Amusé pour la simple et bonne raison qu’elle n’était pas sans surprise, qu’elle était étonnante même et qu’elle lui plaisait de plus en plus, bien qu’il cherchait à tout faire pour ne pas se laisser prendre au piège de ses beaux yeux, de ses sous-entendus et de ses réticences.
    Il reporta son attention sur elle et lui adressa un sourire impressionné accompagné d’un hochement de la tete qui aurait pu vouloir dire qu’il était impressionné et pourtant, il ajouta tout simplement :


    « Vous avez l’ouïe fine….félicitations…. »

    Il y avait comme une touche d’ironie dans son ton. Après réflexion, une fois que la déception de constater que son identité avait été dévoilée, comme un super héros qui n’aurait pas assez fait attention. Après avoir accusé l’annonce de son prénom comme n’étant pas réellement un échec personnel, il se dit qu’il n’y avait aucun mérite à écouter ce qu’il se passe autour de soi.
    Cela pouvait tout simplement signifié que cette demoiselle était tous simplement une jeune femme éveillée et dégourdie qui ne laissait rien au hasard.
    Il ne lui demanda pas pour autant qu’elle était son prénom à elle, à cette poupée de porcelaine au teint diaphane. Cela l’importait peu finalement, puisqu’une rose sentirait toujours aussi bon si elle portait un tout autre nom.
    Dès lors, il se contentant de ponctuer son court discours d’un claquement de main, d’un applaudissement. Il savait qu’il ne la vexerait pas pour autant…qu’elle avait bien plus de caractère que pour s’arrêter à cette touche d’ironie qui à la fois, relançait tout simplement le jeu. Elle semblait être femme à ne pas se laisser marcher sur les pieds, et il venait tout simplement de lui rappeler qu’elle avait une longueur d’avance, certes, mais qu’elle ne jouait pas avec un débutant.
    Il récupéra dans le sac de plastique le paquet de cigarette qu’il aviat promis pour le lui tendre avant d’avoir glissé le sien dans la poche de son pantalon. Contre la cigarette, il avait déjà perdu.
    En moins de quelques minutes de marche qui passèrent relativement vite, il laissa galamment entrer la jeune femme et choisir la place qu’elle souhaitait. Elle semblait apprécié l’ambiance, puisqu’il crut remarquer un sourire…..ou peut-être n’était ce que son imagination….
    Elle s’installa au bar et il l’imita avant de soutenir avec délice le regard noisette de la jeune dame dans le sien.
    Voila donc que les rôles étaient inversés.
    Elle avait son nom… mais il l’avait intrigué….. une longueur, c’est tellement vite rattrapé non ?
    C’était à son tour d’afficher un petit sourire satisfait accompagné d’un haussement du sourcils, petit jeu dans lequel il était totalement passé maître.
    L’art du maniement du sourcil….
    Un peu de malice dans la voix et une lueur de candeur dans le fond des yeux, et cette expression sur le visage qui donne l’air de ne pas y toucher, il lui lança avec malignité :


    « Vous voyez très bien ce que je veux dire non ? Vous savez qui vous êtes, et vous le savez mieux que moi qui a priori, ne suis que votre associé pour la soirée….c’est à vous de me dire qui est quelqu’un comme vous non ? »

    Si ça, c’était pas bien joué.
    Il était plutôt fier, il fallait bien l’admettre. Il savait, lorsqu’il avait lancé cette remarque qu’il la titillerait. N’importe qui, homme ou femme, en présence d’une personne avec qui l’on joue depuis sa rencontre, aurait cherché à savoir ce que sous-entendait ce vocable.

    La barman s’approcha, attendant sans doute qu’on l’interpelle pour passer commande et c’est ce que fit la demoiselle qui commanda un « Bloody Mary »…
    Il sourit et laissa de côté sa galanterie qui aurait voulu qu’il commande la même chose qu’elle mais il ne l’entendait pas de cette oreille :


    «Bloody Mary…Vodka, jus de tomate, citron, celeri, sel et poivre……cokctail savant….mais, je prends mon tour et je commanderai le cocktail du chef…. » termina-t-il pour le barman plus que pour lui.
    Il sortit son paquet de cigarette de sa poche et le présenta à la demoiselle :


    « il faudra que vous le goutiez, parce qu’il est surprenant….disons qu’il fait un mélange auxquels on ne s’attend pas…..loin des fruits et des légumes….. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caféïne et Nicotine dit Dolly | Dolly|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caféïne et Nicotine dit Dolly | Dolly|
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dolly caniche abricot 2 ans
» Dolly ? Poupée de papier.
» Caféine... Nicotine... Emily?
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hot Couture :: New York :: Les rues de New York :: Divers-
Sauter vers: